À la recherche du bon goût

La synesthésie, tu en as déjà entendu parler ? Ce mot qui nous vient du latin désigne une expérience rare (ou très commune pour certains), ce moment où les sens semblent “fusionner” pour ne faire qu’un. Pour les synesthètes, il est donc courant d’associer un goût à des couleurs, une odeur à une musique ou encore une couleur à certains mots. Bénédiction ou fardeau ? À toi de voir. Mais une chose est sûre : si ton sens du goût fonctionne, tu peux l’entraîner à l’infini ! Laisse-nous t’expliquer comment.

La formation du goût : un long processus

Mode, aliments, boissons, musique : chacun de nous a ses préférences. Et c'est très bien comme ça : au fond, devant l’immensité de choix qui s’offre à nous, nous sommes obligés de faire des choix. Ce qui veut dire aussi que nous faisons constamment le tri entre ce qui est important et ce qui ne l’est pas, un peu comme le fait la mémoire. Notre cerveau peut par exemple distinguer plus de 10 000 odeurs. Et pour autant, nous serions bien incapable de toutes les citer une par une — à moins d’être Jean-Baptiste Grenouille. Comment savoir ce que nous aimons donc ? C’est notre goût qui se “souvient” pour nous. Or, former le goût est un travail difficile, car certains goûts ou odeurs demandent du temps et de l’exercice avant de pouvoir être appréciés. C’est le cas du vin, du fromage, mais aussi (qui nous suit ?).... Du café, évidemment ! Heureusement pour nous : tout le monde est d’accord pour dire que ça vaut le coup.

CR-Whats Your Taste-2 blog image

Goûter, tout simplement

Certaines choses nous plaisent d'emblée, d'autres pas du tout. Mais pourquoi, au fait ? Les enfants apprécient tout de suite le gras et le sucré : forcément, car ils renvoient aux aliments “plaisir”. Si on leur fait goûter des aliments amers ou acides, les bébés tirent intuitivement la langue pour éviter de s'empoisonner. Mais avec l'âge, l'expérience nous enseigne que des aliments à haute valeur nutritive et/ou gustative peuvent avoir une saveur agréable. Avoue : est-ce que tu as apprécié le café, le vin ou le fromage au premier essai ? Le goût est donc bien quelque chose qui s'apprend. Ne faut-il pas d'abord toujours goûter avant de dire "ça, j’adore" ou “ça, je déteste” ? Découvrir de nouvelles saveurs, c’est se découvrir soi-même. Et c’est pour ça que nous sommes passionnés par notre métier. Parce que nous savons que le bon goût est essentiel à la vie heureuse.

Affine tes sens, même chez toi

Mauvaise nouvelle : tu ne peux pas t'obliger à aimer les brocolis ou le choux de bruxelles. C'est ta mémoire gustative qui décide pour toi, car chaque plat et chaque odeur sont ancrés dans la mémoire. Cependant, tu peux tout de même exercer tes sens: des études ont prouvé qu'en l'espace de quelques semaines, nous pouvons nous habituer à des arômes complexes et apprendre à les apprécier. L'envie de sensations gustatives “simples” semble diminuer avec le temps. Tu souhaites développer ton goût ? Le café est un excellent moyen d'y arriver ! En effet, le café renferme plus de 1000 arômes : c’est deux fois plus que le vin. En dégustant ta tasse de café matinale, essaye de deviner tous les arômes qu'elle contient.Tu remarqueras que ton palais en découvre un peu plus tous les jours. Même chose avec l’odorat: les yeux bandés, demande à quelqu'un de te faire sentir des épices (ou différentes sortes de Café Royal, pendant qu’on y est) et essaie de te concentrer uniquement sur l'arôme. Promis juré, tu seras tous les jours un peu plus nuancé !

Autre expérience à tenter chez toi : déguster ton prochain dîner dans le noir ou les yeux bandés. Concentre-toi sur la texture des aliments, leurs odeurs et leurs arômes. Tu verras, même tes plats préférés auront une toute nouvelle saveur !

CR-Whats Your Taste-blog-1

Ce qui est bien avec le goût, c’est que ça se partage ! Alors avant de te servir ta prochaine tasse de café tout(e) seul(e), invite un ami, un voisin ou un collègue à te rejoindre ;)