#CAFEROYALIMPACT
#DÉPULPEUSE

Après la récolte, le travail ne fait que commencer

Après la cueillette, les cerises de café mûres vont directement à la dépulpeuse pour un traitement humide. Cette machine permet d’enlever la peau et la pulpe des grains de café. Faire ce travail manuellement demande un temps fou et beaucoup d’énergie. Nous avons donc pensé qu'il était temps de lancer un projet Impact pour aider les caféiculteurs péruviens.

Cracher la pulpe de la cerise de café ? Peler les noyaux comme des crevettes ? Ou les éplucher avec un économe ? Libérer le grain de café caché dans la cerise demande du travail ! En effet, deux couches externes font obstacle : la peau du fruit et la pulpe. Le premier pas est donc de traiter la cerise de café par voie humide. Pour les caféiculteurs des hauts plateaux du Pérou, qui abritent du café biologique fantastique, cela prend énormément de temps. Leurs machines sont en effet peu performantes et ils manquent aussi d’infrastructures. Notre projet Impact avait donc pour but de leur procurer des dépulpeuses plus efficaces, qui nécessitent moins de main-d'œuvre tout en produisant des grains de meilleure qualité.

De la cerise de café au café vert

Les yeux d'Hector Antonio Oblitas Fría s’illuminent lorsque nous lui parlons du projet. Travailler plus, en moins de temps ? Quelle aubaine ! "Améliorer le processus de dépulpage tout en réduisant le temps de travail est une avancée incroyable !"

Héctor est caféiculteur depuis sa jeunesse. Tout comme ses parents. Alors travailler dur, il connait bien. Pour lui, traiter les cerises de café directement sur sa ferme, dans sa propre dépulpeuse, est un gain de temps énorme. D'autant que cela lui permet d'avancer sur d’autres étapes. Après tout, il y a toujours quelque chose à faire !

Moins de travail, une meilleure qualité de vie

Afin d’obtenir des grains de café rentables, le travail effectué doit être de qualité, et ce, dès le début du processus. Dépulpage et fermentation dans un bain-marie - afin de débarrasser le fruit de sa peau sans abîmer le grain - lavage, puis séchage : tout doit être parfait. Les caféiculteurs obtiennent alors le résultat escompté : le café vert en parche. Un résultat provisoire puisque les grains de café sont toujours entourés d'une très fine couche, appelée la parche. Afin de les transformer en café vert à l'étape suivante, ils sont triés et pelés. Cependant, le café en parche peut également être vendu tel quel.

Ernesto Mazuelos Bardales, caféiculteur depuis 2004, attend avec impatience l'impact de l'aide prévue : “J’ai hâte, car je vais pouvoir installer mon propre système de transformation et améliorer la qualité de mon café vert en parche. Cela va nous permettre d’avoir de meilleurs revenus, et une meilleure qualité de vie." La motivation est grande! Avec ce projet Impact, nous améliorons le travail quotidien de nos producteurs de café. Nous leur permettons de passer plus de temps en famille. Et nous offrons un bel avenir à leur entreprise. Après tout, ce sont les choses qui importent le plus dans la vie. Vamos, Pérou !

Produits adaptés