Réponses aux questions les plus fréquentes

Café Royal

Qu'est-ce qui distingue Café Royal des autres marques?
Café Royal offre aux clients possesseurs de machines Nespresso®* et Nescafé®* Dolce Gusto® une alternative qui séduit par sa compatibilité avec la plupart des machines usuelles et son expérience gustative exquise. Hermétiques à l'oxygène, les capsules Café Royal sont exemptes d'emballage individuel supplémentaire. La certification Rainforest-Alliance- des cafés utilisés et la protection suisse garantissent la plus grande fraîcheur et la plus grande durabilité tout au long de la chaîne de production. En plus de cette certification, nos cafés sont également issus du commerce équitable ou de l’agriculture biologique.
Où peut-on acheter Café Royal?
Tu trouveras des informations sur la disponibilité de Café Royal dans le sous-menu Commerce de détail.
Où Café Royal est-il produit?
Café Royal est torréfié et encapsulé par Delica AG, filiale de Migros, à Birsfelden (Suisse). Delica AG torréfie et produit du café pour Migros depuis plus de 65 ans. Elle s’est également ouverte à d’autres clients ainsi qu’à l’international et produit également des capsules pour le système Delizio.
À qui puis-je m'adresser si j'ai d'autres questions sur Café Royal?
Adresse-toi à la hotline de ton pays. Tu en trouveras le numéro de téléphone et l'adresse e-mail sur la page Contact.

CAPSULES EN ALUMINIUM CAFÉ ROYAL® POUR MACHINES NESPRESSO®*

Pourquoi Café Royal est-il désormais vendu en capsules d'aluminium?
Les nouvelles capsules en aluminium Café Royal t'offrent un plaisir de café parfait. L'aluminium constitue une excellente barrière contre l'air, l'humidité et la lumière. La capsule conserve ainsi la qualité de notre café premium. Fraîcheur et saveur sont parfaitement protégées et ne se déploient qu'une fois arrivées dans la tasse. En outre, les capsules en aluminium offrent une excellente compatibilité avec les machines Nespresso®. Elles se glissent facilement dans la machine et peuvent aisément être utilisées avec toutes les machines Nespresso® usuelles. Enfin et surtout, le passage à l'aluminium permet de recycler la matière première à 100% et d'éviter ainsi les déchets non recyclables. Nous espérons que la prise de conscience environnementale croissante de nos clients en Suisse conduira à l'élimination correcte des capsules usagées et à leur réintégration dans le cycle de recyclage.

Et justement : encourager au recyclage, c’est aussi faciliter l’accès aux points de collectes. Et c’est exactement ce que nous avons fait. Depuis janvier 2020, tu peux apporter tes capsules en aluminium dans chacune des filiales Migros. Concrètement, cela représente plus de 700 points de collecte supplémentaires, en plus des 2 700 points de recyclage Nespresso®* déjà existants, soit les points de collecte publics, les boutiques Nespresso et celles de nos partenaires commerciaux. Plutôt cool, non? Et nous avons fait un pas de plus: avec Nespresso, nous avons fondé l'organisation à but non lucratif SWISS ALUMINIUM CAPSULE RECYCLING. D’ailleurs, tous les fabricants suisses de capsules à café en aluminium sont invités à se joindre à nous. Ensemble, faisons en sorte que le réseau SWISS ALUMINIUM CAPSULE RECYCLING puisse continuer de grandir et que toujours plus d’aluminium puisse être recyclé!
Les capsules sont-elles recyclables?
Nos capsules en aluminium sont recyclables à 100% à condition d'être correctement jetées. Dans le processus de recyclage, le marc de café est séparé des capsules et l'aluminium est refondu. Le résultat est un aluminium vierge utilisé dans la fabrication d'objets d'usage courant, p. ex. des vélos. Comme l'aluminium est recyclable à l'infini, le processus peut être répété encore et toujours.

Outre l'aluminium, le marc de café est également une matière précieuse qui peut être réutilisée. Son utilisation la plus connue consiste à fabriquer du compost. Mais le marc de café est également une source d'énergie de grande valeur dans les installations au biogaz.
Où puis-je jeter les capsules en aluminium?
Dorénavant, tu peux apporter tes capsules usagées en aluminium Café Royal dans ton magasin Migros, soit au total plus de 700 points de collecte pourvus de murs de recyclage prévus à cet effet. Il te suffit de collecter tes capsules, soit en vrac, soit dans l’un de nos sacs de recyclage gratuit puis de les jeter dans l’un de nos points de collecte. C'est tout!

Tu peux aussi apporter tes capsules en aluminium royales dans certaines filiales melectronics, dans des centres de tri publics pourvus de conteneurs appropriés et dans certaines boutiques Nespresso®*.

Pour que la collecte te soit encore plus facile, tu peux simplement rassembler tes capsules Café Royal en aluminium dans notre sac de recyclage refermable. Sur demande, tu obtiendras celui-ci gratuitement avec chacune de tes commandes dans notre boutique en ligne, et même si tu n’es pas client chez nous. Autrement dit, tu peux également recevoir ton sac de recyclage gratuit sans minimum d’achat. Une fois rempli, apporte-le ensuite le remettre à la filiale Migros ou la déchetterie la plus proche. D'ailleurs, même le sac est recyclable.

Il est important de rapporter exclusivement des capsules en aluminium pour le recyclage. L'ajout de capsules fabriquées avec d'autres matériaux complique considérablement le processus de recyclage.
Où puis-je recevoir un sac de recyclage?
Le sac de recyclage Café Royal est disponible gratuitement sur cafe-royal.com. Ce sachet est composé à 100% de matériaux recyclés et est refermable. Il empêche les odeurs et l'humidité indésirables de s'échapper et convient ainsi parfaitement à la collecte des capsules utilisées. Chez Migros, ces sacs ne sont actuellement pas encore disponibles. Si nous constatons une demande de la part de nos clients, nous étudierons ces souhaits. En revanche, pour chaque commande passée dans notre boutique en ligne, nous t’offrons un sac de recyclage refermable et gratuit! Et le meilleur dans tout ça: même si tu n'es pas client de notre e-shop, tu peux également commander un sac gratuitement.
Que se passe-t-il avec le marc de café au cours du processus de recyclage?
Outre l'aluminium, le marc de café est également une matière précieuse qui peut être réutilisée. Son utilisation la plus connue consiste à fabriquer du compost. Mais le marc de café est également une source d'énergie de grande valeur dans les installations au biogaz.
Comment savoir si mes capsules sont en aluminium, et donc recyclables?
Les suremballages de Café Royal l'indiquent et permettent ainsi de reconnaître facilement le matériau de la capsule. Les capsules en aluminium présentent une surface lisse, métallique et brillante.
Puis-je apporter des capsules Café Royal usagées dans des boutiques Nespresso®* pour qu'elles soient recyclées?
Les capsules en aluminium Café Royal sont confectionnées à partir du même matériau que les capsules Nespresso®. Les boutiques Nespresso® proposent à leurs clients un système de collecte qui n'est toutefois pas prévu pour d'autres fournisseurs de capsules. Encore mieux: remets-les à la filiale Migros la plus proche, tu pourras en profiter pour refaire le plain de capsules Café Royal, soit 700 points de collecte réparti dans toute la Suisse pour te permettre de recycler au mieux tes capsules en aluminium. Facile, non?
Avec quelles machines à café Nespresso®* les capsules sont-elles compatibles?
Les capsules en aluminium Café Royal sont adaptées à toutes les machines Nespresso®*, à l'exception de la série "Maestria".
Les capsules sont-elles également compatibles avec d'autres machines?
Non, les capsules Café Royal ne sont compatibles qu'avec les machines Nespresso®*.
Combien coûtent les capsules?
Les prix des paquets de les capsules dépendent de nos distributeurs ; tu peux les consulter dans les boutiques en ligne respectives ou dans le commerce.
Les capsules en aluminium sont-elles plus chères que les capsules en plastique?
Grâce à l'augmentation de la capacité de notre usine de production, nous sommes en mesure de diminuer le coût de fabrication. Migros fait bénéficier ses clients de cet avantage économique et réduit le prix de vente au détail des petits et grands emballages.
La gamme est-elle modifiée par le passage aux capsules en aluminium?
Tous les goûts existants passent aux capsules en aluminium et sont toujours proposés dans des boîtes de 10. De nouveaux emballages contenant 18 capsules débarquent dans la gamme pour Lungo, Lungo Forte, Espresso, Espresso Decaffeinato, Espresso Bio/Organic, Espresso Forte, Ristretto, Flavoured Edition Caramel, Single Origin India. Les boîtes de 33 capsules deviennent des boîtes de 36 capsules et sont disponibles pour les sortes suivantes: Ristretto, Espresso Forte, Espresso, Espresso Decaffeinato, Espresso Bio, Lungo, Lungo Forte.
Ma machine clignote − elle ne prépare plus de café. Que dois-je faire?
Après la préparation de plusieurs cafés successifs, il peut arriver que la machine se mette à clignoter. Il s'agit d'un processus normal, nécessaire pour que la machine refroidisse et que le prochain café ne soit pas trop brûlant. Ce n'est pas un défaut de la machine et cela n'a rien à voir avec les capsules Café Royal. Au bout de quelques minutes, le clignotement cessera et la machine sera prête pour le prochain café.
La variété de café Espresso ne passe pas correctement. À quoi est-ce dû?
Pour préparer un Espresso parfait, il faut env. 30-40 secondes pour une tasse de 40 ml. Le café est un produit naturel et son temps de préparation peut donc varier en conséquence. En outre, nous te recommandons un détartrage régulier de ta machine. Tu as déjà préparé un Café Royal et à présent, le café ne coule plus ou presque plus? Vérifie la présence de résidus dans le filtre et enlève-les si nécessaire ; commence par éteindre la machine avant de retirer les résidus.
Le Café Royal Lungo ne coule plus ou presque plus – à quoi est-ce dû?
Le Café Royal Lungo a été développé pour une tasse d'une taille maximale de 110 ml. Nous te prions de ne pas dépasser cette quantité. Tu as déjà préparé un Café Royal et à présent, le café ne coule plus ou presque plus? Vérifie la présence de résidus dans le filtre et enlève-les si nécessaire. Commence par éteindre la machine avant de retirer les résidus. Un détartrage de la machine peut lui aussi raccourcir le temps de préparation. De manière générale, nous recommandons de retirer la capsule juste après la préparation du café.
La capsule n'est pas rejetée automatiquement.
Tu peux appuyer légèrement sur la capsule avec le doigt ou actionner le levier en faisant un bref mouvement vers l'avant et vers l'arrière. De manière générale, nous te recommandons de retirer la capsule juste après la préparation du café.
Mon café contient-il de l'aluminium?
La face interne des capsules est pourvue d'un revêtement alimentaire qui empêche le café d'entrer en contact avec l'aluminium. Ton café ne contient donc pas d'aluminium provenant de la capsule. Pour la fabrication des produits Café Royal, seuls sont utilisés des matériaux adaptés à leur utilisation et à l'emballage. L'innocuité des produits Delica est régulièrement vérifiée par des laboratoires externes.
J'ai du marc de café dans la tasse. Que dois-je faire?
Pour garantir un goût optimal de ton café, ce dernier est très finement moulu. Les particules de café les plus fines forment une sorte de filtre qui retient les autres grains de café. Malgré tout, il peut arriver que des grains traversent le filtre et se retrouvent dans le café. Le café est un produit naturel et la présence de marc de café dans ta tasse n'est pas nuisible à ta santé. Il te suffit de rincer ta machine pour la débarrasser des grains de café restants.
En utilisant les capsules Café Royal, est-ce que je perds les droits de garantie sur ma machine Nespresso®*?
Non, le fabricant de ta machine ne peut avancer cette raison pour te refuser ou annuler la garantie ou les prestations dans le cadre de ta garantie.

CAPSULES EN PLASTIQUE CAFÉ ROYAL® POUR MACHINES NESPRESSO®*

Avec quelles machines à café Nespresso®* les capsules sont-elles compatibles?
Les capsules en plastique Café Royal sont compatibles avec toutes les machines Nespresso®*. Les seules exceptions sont les suivantes : les machines à café encastrables Miele et les modèles avec piston (anciens modèles : Jura N75, Turmix C225, etc.)
Les capsules sont-elles également compatibles avec d'autres machines?
Non, les capsules Café Royal ne sont compatibles qu'avec les machines Nespresso®*.
Combien coûtent les capsules?
Les prix des paquets de les capsules dépendent de nos distributeurs ; tu peux les consulter dans les boutiques en ligne respectives ou dans le commerce.
Ma machine clignote − elle ne prépare plus de café. Que dois-je faire?
Après la préparation de plusieurs cafés successifs, il peut arriver que la machine se mette à clignoter. Il s'agit d'un processus normal, nécessaire pour que la machine refroidisse et que le prochain café ne soit pas trop brûlant. Ce n'est pas un défaut de la machine et cela n'a rien à voir avec les capsules Café Royal. Au bout de quelques minutes, le clignotement cessera et la machine sera prête pour le prochain café.
La variété de café Espresso ne passe pas correctement. À quoi est-ce dû?
Pour préparer un Espresso parfait, il faut env. 30-40 secondes pour une tasse de 40 ml. Le café est un produit naturel et son temps de préparation peut donc varier en conséquence. En outre, nous te recommandons un détartrage régulier de ta machine. Tu as déjà préparé un Café Royal et à présent, le café ne coule plus ou presque plus? Vérifie la présence de résidus dans le filtre et enlève-les si nécessaire ; commence par éteindre la machine avant de retirer les résidus.
Le Café Royal Lungo ne coule plus ou presque plus – à quoi est-ce dû?
Le Café Royal Lungo a été développé pour une tasse d'une taille maximale de 110 ml. Nous te prions de ne pas dépasser cette quantité. Tu as déjà préparé un Café Royal et à présent, le café ne coule plus ou presque plus? Vérifie la présence de résidus dans le filtre et enlève-les si nécessaire. Commence par éteindre la machine avant de retirer les résidus. Un détartrage de la machine peut lui aussi raccourcir le temps de préparation. De manière générale, nous te recommandons de retirer la capsule juste après la préparation.
La capsule n'est pas rejetée automatiquement.
Tu peux appuyer légèrement sur la capsule avec le doigt ou actionner le levier en faisant un bref mouvement vers l'avant et vers l'arrière. De manière générale, nous te recommandons de retirer la capsule juste après la préparation.
Les capsules sont-elles recyclables?
Les capsules en plastique se composent de plus de 90% de plastique et peuvent être jetées dans les ordures ménagères.
Lors de son insertion, la capsule tombe directement dans le réservoir à capsules. Que dois-je faire?
Tu peux tout simplement réutiliser la capsule : le mieux est de la déposer délicatement et de manière légèrement oblique dans le porte-capsules et d'abaisser le levier
J'ai du marc de café dans la tasse. Que dois-je faire?
Pour garantir un goût optimal de ton café, ce dernier est très finement moulu. Les particules de café les plus fines forment une sorte de filtre qui retient les autres grains de café. Malgré tout, il peut arriver que des grains traversent le filtre et se retrouvent dans le café. Le café est un produit naturel et la présence de marc de café dans ta tasse n'est pas nuisible à ta santé. Il te suffit de rincer la machine pour la débarrasser des grains de café restants.
Je dois forcer pour abaisser le levier ou bien le levier ne s'abaisse pas entièrement. Cela peut-il endommager ma machine?
Non. Avec nos capsules en plastique, la machine peut être utilisée comme à ton habitude. La capsule se compose d'un matériau flexible : elle cède et ne peut donc pas endommager la machine. Lors de tests sur des machines Nespresso®, on n'a constaté aucun dommage causé par les capsules. L'adéquation des capsules Café Royal avec les machines Nespresso® a été certifiée par des instituts indépendants.
En utilisant les capsules Café Royal, est-ce que je perds les droits de garantie sur ma machine Nespresso®*?
Non, le fabricant de ta machine ne peut avancer cette raison pour te refuser ou annuler la garantie ou les prestations dans le cadre de ta garantie.
Ma machine Nespresso®* peut-elle être endommagée si j'utilise des capsules Café Royal?
En raison de leur construction innovante et extrêmement flexible, les capsules en plastique Café Royal sont compatibles avec toutes les machines Nespresso®* usuelles, y compris les modèles les plus récents. Par conséquent, il ne peut y avoir aucune altération du goût ni même d'endommagement de la machine.

CAFÉ ROYAL® KAPSELN FÜR DAS NESCAFÉ®* DOLCE GUSTO®*-SYSTEM

Avec quelles machines à café Nescafé®* Dolce Gusto®* les capsules sont-elles compatibles?
Les capsules Café Royal sont compatibles avec toutes les machines Nescafé®* Dolce Gusto®*.
Vos capsules sont-elles également compatibles avec d'autres machines?
Non, les capsules Café Royal ne sont compatibles qu'avec le système Nescafé®* Dolce Gusto®*.
Est-ce que les capsules peuvent être recyclées?
Pour nos capsules compatibles avec Nescafé®* Dolce Gusto®*, nous avons développé une nouvelle enveloppe qui préserve et intensifie le goût de ton café tout en contenant 50% de plastique en moins. Les capsules doivent être jetées avec les déchets résiduels.
Ma machine Nescafé®* Dolce Gusto®* peut-elle être endommagée si j'utilise des capsules Café Royal?
En raison de leur matériel innovant et extrêmement flexible, les capsules Café Royal sont compatibles avec toutes les machines Nescafé®* Dolce Gusto®* usuelles, y compris les modèles les plus récents. Par conséquent, ta machine ne peut pas être endommagée par nos capsules. Le goût ne sera pas altéré non plus.
En utilisant les capsules Café Royal, est-ce que je perds les droits de garantie sur ma machine Nescafé®* Dolce Gusto®*?
Non, le fabricant de la machine ne peut avancer cette raison pour refuser ou annuler la garantie ou les prestations éligibles dans le cadre de ta garantie.
Quelles variétés ont été modifiées?
Pour toutes les boissons à base de lait (Cappuccino, Café au Lait, Latte Macchiato et Kids Chocolate), nous utilisons maintenant un nouveau lait en poudre, sans lécithine de tournesol. La variété Cappuccino contient désormais plus de lait en poudre. Nous avons aussi réduit la part de sucre de 3% et augmenté la quantité de café dans la recette. Nos cafés au lait sont fabriqués avec un nouveau lait en poudre qui rend leurs mousses plus onctueuses et leurs goûts plus équilibrés. La variété Kids Chocolate quant à elle a une note de cacao encore plus intense et est fabriquée sans agent épaississant.
Les variétés Caramel et Hazelnut ont-elles été modifiées?
Rien n'a changé dans les recettes Caramel et Hazelnut. Seule la taille des paquets a été modifiée. La boîte de 16 capsules vient remplacer la précédente boîte de 12.
Puis-je acheter les capsules Café Royal compatibles avec Nescafé®* Dolce Gusto®* chez Migros?
Rien n'a changé dans les recettes Caramel et Hazelnut. Seule la taille des paquets a été modifiée. La boîte de 16 capsules vient remplacer la précédente boîte de 12.Café Royal n'a aucune influence sur les gammes vendues en magasin. Il te faudra demander directement en magasin si le produit est disponible. Tu peux aussi commander tes capsules de café dans notre boutique en ligne sur http://www.cafe-royal.com, sur http://www.galaxus.ch ou sur http://www.leshop.ch
Pourquoi avez-vous modifié vos emballages?
Notre nouveau packaging correspond mieux à l’identité de notre marque. Il est
aussi plus stable et plus sûr. Par exemple, nous avons optimisé le couvercle en créant un point de collage supplémentaire, mais aussi amélioré la résistance de nos points de perforation pour éviter que l’emballage ne s’ouvre involontairement. De plus, nous avons ajouté un imprimé sur le couvercle pour t’aider à identifier plus facilement la variété et la compatibilité de nos capsules.
Que signifie le code QR sur l'emballage?
Le code QR se trouve sur tous les emballages de la nouvelle gamme. Il te permet de nous donner ton avis sur la variété concernée, en toute facilité.
Pourquoi tout ce texte sur l’emballage?
Nous souhaitons communiquer sur notre image de marque et ainsi te permettre de connaître et d’adhérer à nos valeurs.
Les nouvelles capsules sont-elles désormais compatibles avec les systèmes Lumio et Colors?
Toutes les nouvelles variétés sont compatibles à 100% avec les machines Lumio et Colors.

Impact

Qu'est-ce que le partenariat «Santa Barbara» au Honduras?
En premier lieu, du cœur et de la passion! C’est le terreau de notre engagement au Honduras, qui dure déjà depuis 2016. Aujourd'hui, nous soutenons près de 300 producteurs de café locaux. Comment? Grâce à 3 éléments essentiels: une garantie et sécurité d'achat sur le long terme, l’aide à la diversification des revenus, mais aussi la formation à long terme de nos caféiculteurs par des agronomes. Ensemble, nous avons travaillé au passage à la certification Rainforest Alliance, qu’une grande partie de nos caféiculteurs a déjà obtenue. Notre prochain objectif? La certification Fairtrade. Et nous y parviendrons par étapes. Nos agriculteurs viennent d’horizons divers, ce qui implique que la certification Fairtrade progresse également à des vitesses différentes. Et bien sûr, cela signifie aussi que les répercussions sur nos produits se font graduellement.

Les quantités de café de La Laguna certifiées Fairtrade étant insuffisantes pour le lancement en Suisse, nous avons décidé de nous lier à une coopérative de Santa Barbara. C’est ainsi que nous avons pu couvrir vos besoins en café Fairtrade, et être équitables pour nos clients, comme pour nos agriculteurs. Qui plus est, nous investissons dans des dispositifs de traitement du café plus respectueux des ressources, comme de nouveaux dépulpeurs et pleins d’autres machines innovantes. Nous accordons également une grande importance au contact direct: nous promouvons une relation étroite entre les agriculteurs, le Beneficio (comme on appelle l’usine de traitement centrale) et l'exportateur. Nous aidons également nos cultivateurs à développer des sources de revenus complémentaires comme la culture de la cardamome ou du piment de la Jamaïque. La particularité de notre engagement? Les caféicultrices et caféiculteurs apprennent non seulement les bases de la culture du café, mais aussi celles de la transformation des grains, de la torréfaction, de l'emballage et de la distribution. Ainsi, nous les aidons à devenir autonomes et nous soutenons cette autonomie. Pour nous, c'est le propre d'un bon partenariat!
Pourquoi vous engagez-vous au Honduras, au fond?
Bonne question! La réponse est simple: le Honduras est l'un des principaux pays producteurs de café Arabica. Or, la culture du café est beaucoup moins industrialisée au Honduras que dans un pays comme le Brésil, par exemple. Le besoin est y donc plus pressant et notre impact peut être plus ciblé. Avec ce partenariat, nous permettons aux caféicultrices et caféiculteurs du Honduras de non seulement s’assurer de meilleurs revenus, mais aussi de meilleures conditions de travail. Ensemble, nous sommes déjà parvenus à faire de grandes choses, comme l’obtention de la certification Rainforest-Alliance. C'est une étape importante, car il s'agit d'un premier pas vers la certification fairtrade, notre objectif suivant. En effet, ces deux labels permettent de garantir le suivi de plusieurs normes écologiques, économiques et sociales qui ont fait leurs preuves dans le milieu.
Le café de votre projet de développement durable au Honduras provient-il également de l'agriculture biologique?
Comme tu peux l'imaginer, ce projet a nécessité et nécessite toujours beaucoup d’efforts pour tous ses acteurs. Très sincèrement, notre travail au Honduras cible avant tout l'amélioration des conditions de travail (et de vie) de nos caféiculteurs. La stratégie à adopter était donc claire : il fallait avancer doucement pour pouvoir tenir sur la durée. La première étape, c'était la certification Rainforest-Alliance, que les caféiculteurs locaux sont très fiers d’avoir enfin obtenue. Prochaine étape: la certification Fairtrade. Or, ces deux labels imposent tous deux beaucoup de directives sur la culture biologique du café, comme par exemple l’interdiction d’utiliser de nombreux pesticides et autres produits chimiques. L’idée? Apprendre aux agriculteurs à cultiver le café de la manière la plus écologique possible. Nous aussi, on pense qu'on peut être très fiers du chemin parcouru. Il faut continuer!
Qu'en est-il de la qualité de votre café du Honduras?
Sans vouloir nous vanter: nous sommes très fiers de la qualité de notre café Honduras. En plus de promouvoir une agriculture plus durable, nous apportons une grande importance à qualité des grains cultivés. Après tout, nous sommes un torréfacteur suisse premium, et nous devons donc veiller à vous garantir un café d'excellence – quel que soit son pays d'origine. Ce que beaucoup beaucoup de gens ignorent, c’est que pour obtenir un bon café (ou un bon “petit noir”, pour être précis), les cerises de café doivent être traitées rapidement après la cueillette. Or, avant la lancée de notre partenariat au Honduras, beaucoup d'agriculteurs n’étaient pas encore en mesure d’assurer un traitement professionnel du café, faute de moyens. Cela avait donc des conséquences sur la qualité des grains, avec un prix de vente forcément plus faible. Nous avons donc investi dans de nouvelles machines installées au Beneficio de La Laguna, comme un nouveau système de séchage, un système de dénoyautage et un dépulpeur écologique. Les agriculteurs peuvent donc désormais apporter leur récolte au Beneficio voisin et faire transformer les grains sur place. Et pour tous ceux qui ne peuvent pas transporter leur récolte avec leurs propres moyens, celle-ci est récupérée chez eux. C’est un progrès réel, quand on pense qu’avant ils devaient transporter leur récolte jusqu'à la ville de San Pedro, à des kilomètres de La Laguna. Là-bas, ils dépendaient d'intermédiaires qui leur achetaient leur marchandise à des prix aléatoires. Au Beneficio de la Laguna, nos prix sont communiqués en toute transparence, et nous payons pour tout le café transformé, même lorsqu’il n’est pas entièrement utilisé. Parce que faire du commerce équitable, c'est faire ce qui équitable pour les producteurs.
Prévoyez-vous d'autres partenariats au Honduras ou dans d'autres pays?
Nous sommes l'un des plus grands torréfacteurs en Suisse. Ce qui veut dire aussi que nous avons de grandes responsabilités à assumer. Pour nous, cela implique non seulement la relation de travail que nous avons avec nos caféiculteurs, mais aussi le ménagement des ressources naturelles avec lesquelles nous travaillons. Qu’il s’agisse de réduire notre consommation d’eau ou d’avoir très peu recours aux pesticides et aux engrais, nous ne reculons devant aucun défi. Et pour répondre à la question: oui, nous prévoyons d'autres initiatives dans ces domaines au cours des prochaines années. Notre credo: ne jamais cesser de s’améliorer! Nous te tiendrons informés de nos prochains projets en temps voulu. (Au fait, es-tu déjà inscrit.e à notre newsletter?)
Assumez-vous les coûts de la certification Fairtrade?
Nous prenons en charge les frais initiaux de création et de certification de la coopérative. Et, cela va sans dire, nous continuerons à soutenir la coopérative jusqu'à ce que les agriculteurs eux-mêmes puissent s'organiser et se financer durablement. Nous savons que l'aide à l'autonomie est cruciale, et nous sommes pleinement conscient des responsabilités que nous prenons avec ce projet. D’ailleurs, comme tu le sais peut-être déjà, tu peux toi aussi contribuer à la cause en achetant notre gamme Impact. Pour chaque paquet de 500 g de café en grains acheté, les caféiculteurs touchent le prix minimum Fairtrade, et 50 centimes sont en plus reversés à des projets sociaux sur place.
L'emballage des grains de café est-il écologique?
Nous avons recours à des emballages composites en papier, que nous revêtons d'une couche d'aluminium et d'une couche en PET pour protéger au mieux votre café contre l’oxydation. Ces deux couches garantissent une qualité intacte du produit pendant au moins 18 mois. En effet, un simple emballage en papier composite ne permet pas de protéger durablement l’arôme de votre café et ne remplit donc pas nos exigences de qualité. Pour autant, nos emballages se recyclent très facilement: il suffit de les jeter dans la poubelle de tri. Merci de participer au recyclage des emballages!
C'est quoi exactement, la fermentation, dans le domaine du café? Quel processus utilisez-vous?
La fermentation est un processus biologique par lequel la matière organique est transformée en alcool, en acide ou en gaz. Dans la fermentation du café, ce processus se fait par le biais de levures et de bactéries. Après la cueillette, on extrait les grains de la cerise de café et on les pèle en gardant les enveloppes que sont le parche et le tégument, ainsi que la pulpe. Puis on plonge les grains dans l'eau pendant quelques heures avec des levures spéciales. C'est alors que le processus de fermentation commence: la levure et les bactéries détachent les restes de la pulpe et le goût du café se modifie. Lors de la transformation ultérieure des grains, les substances aromatiques qu'ils contiennent se dégagent davantage. En parlant de ça, que dirais-tu d'un café royal entre deux? Ça te dit? Nous aussi!
Où et comment se procurer le café du Honduras?
On se demandait quand vous alliez nous poser la question! Jusqu'à présent, notre café en grains du Honduras est disponible en Allemagne, en Hollande, en Suisse et en France. Mais on espère pouvoir bientôt rallonger la liste! Le NES Honduras Espresso, pour sa part, est disponible en France, en Allemagne, aux Pays-Bas et en Suisse.
Quel est le prix de vente conseillé (PVC) pour les nouveaux produits?
Les prix relèvent de la responsabilité de nos revendeurs. La bonne nouvelle ? Nous sommes déjà présents chez de nombreux distributeurs agréés et tous nos cafés sont disponibles en ligne.
Qu'est-ce que le Fairtrade va changer pour les agriculteurs du Honduras?
La grosse différence se trouve dans la production: en se convertissant au Fairtrade, les agriculteurs doivent également produire selon les normes Fairtrade, généralement plus strictes que les normes Rainforest-Alliance.

Nos agriculteurs viennent d’horizons divers, ce qui implique que la certification Fairtrade progresse également à des vitesses différentes. Et bien sûr, cela signifie aussi que les répercussions sur nos produits se font graduellement. Nous nous assurons par exemple que la majeure partie de notre café Fairtrade provient de nos agriculteurs de Santa Barbara. Les quantités de café de La Laguna certifiées Fairtrade étant insuffisantes pour le lancement en Suisse, nous avons en effet décidé de nous lier à une coopérative.
Qu'est-ce qui se cache derrière votre partenariat avec COOPARM au Pérou?
En 2020, nous avons conclu un partenariat à long terme avec la Cooperativa Agraria Rodriguez De Mendoza (COOPARM). Nous nous sommes engagés à nous approvisionner en café péruvien dans deux hameaux, le tout à des prix bio et équitables. Cela assure un revenu fixe aux caféiculteurs, et leur permet d'investir à long terme, par exemple dans des infrastructures, dans des engrais, ou dans des mesures de protection de l'environnement. De plus, nous investissons une partie des revenus générés par la vente de leur café dans divers projets locaux.

Nos projets au Pérou

Nous aidons les agriculteurs à acheter et utiliser des engrais organiques (Engrais Guano). Ils peuvent ainsi améliorer la fertilité de leur sol tout luttant contre les nuisibles. Le prix est élevé, mais l’engrais bio est essentiel à une production écologique et à un bon rendement. Grâce à nos préfinancements et à nos contributions pour une grande quantité d’engrais, les coûts de production de café sont réduits. Les coûts de gestion étant plus faibles, cela permet aux agriculteurs d’augmenter leurs revenus.

Nous finançons également l'achat de systèmes de séchage professionnels. La capacité de séchage est en effet un facteur très important pour la transformation du café et sa qualité. Les conditions climatiques sont particulières, puisque la période de récolte au Pérou tombe pile pendant la saison des pluies. Les grains de café fraîchement dépulpés, fermentés et humides avaient, jusqu’à présent, toujours été principalement séchés dans les greniers des agriculteurs, ou au soleil. Mais, même avec tout le soin et la prudence nécessaires, rien n’équivaut à des systèmes de séchage professionnels. De plus, la capacité des greniers n'est généralement pas suffisante pour pouvoir sécher correctement tous les grains de café pendant la principale saison de récolte. Il est donc compliqué de garantir la qualité optimale des grains de café. Meilleur est le processus de séchage, meilleure est la qualité des grains. Finalement, l'acquisition de systèmes professionnels, mais simples, assure également un revenu plus élevé pour les agriculteurs. En effet, cela permet de vendre davantage de café de qualité.

Notre troisième projet consiste à améliorer l'infrastructure des agriculteurs pour la transformation des cerises de café elles-mêmes. La préparation du café est un processus complexe. Il s’agit d'abord de libérer le grain de café, bien protégé dans la cerise de café. Pour cela, les deux couches externes de la cerise de café doivent être enlevées: la peau du fruit et la pulpe. Dans un premier temps, les cerises de café fraîchement récoltées sont placées dans le moulin humide pour ce que l'on appelle la mise en pâte. Pour la plupart des caféiculteurs des hauts plateaux du Pérou, situés entre 1100 et 1900 mètres d'altitude, ce processus est complexe car les machines ne sont pas assez performantes et les infrastructures manquent. Nous avons donc décidé d’investir dans des machines de dépulpage. Cela permet aux agriculteurs d’obtenir un café de meilleure qualité, tout en réduisant la main-d'œuvre.
Après le Honduras, pourquoi avoir choisi de vous engager au Pérou?
Nos partenariats et notre engagement au Honduras se sont développés, et les caféiculteurs produisent désormais dans de bien meilleures conditions. Dès le départ, notre objectif était d'élargir cet engagement là où l’on aurait besoin de nous. Au Pérou, nous avons cerné le besoin de petits exploitants locaux, et nous avons trouvé en COOPARM le partenaire idéal pour un deuxième engagement. Au Pérou, la situation est particulière puisque c’est un grand producteur de café équitable et biologique, mais pas assez d'acheteurs. Du coup, le café doit être vendu au prix classique, soit nettement inférieur aux coûts de production. Qui plus est, la plupart des petits exploitants vivent dans des zones reculées et doivent faire avec de mauvaises infrastructures et de longs trajets.
Pourquoi Café Royal a-t-il décidé de s’engager dans un nouveau projet, dans un nouveau pays?
Nos partenariats et notre engagement au Honduras se sont développés, et les caféiculteurs produisent aujourd’hui dans de bien meilleures conditions. Dès le départ, notre objectif était d'élargir cet engagement là où l’on pouvait avoir besoin de nous. Au Pérou, nous avons cerné le besoin de petits exploitants locaux, et nous avons trouvé en COOPARM le partenaire idéal pour un deuxième engagement.
Pourquoi coopérer avec la COOPARM?
Au Pérou, le café est l'un des produits d'exportation les plus importants. Environ 230 000 familles travaillent dans l'industrie du café. Le pays se classe 8e parmi les exportateurs de café
(3% de la demande mondiale vs 34% pour son voisin le Brésil). Ce sont presque exclusivement de petits exploitants. Nous pensons qu’il est important de soutenir - et mettre en lumière - les agriculteurs et les cueilleurs des pays producteurs de café moins connus. Or, la façon la plus simple de soutenir les petits agriculteurs, c’est d'acheter du café certifié Fairtrade. En effet, la certification Fairtrade garantit un prix de vente minimum aux caféiculteurs, leur assurant ainsi un revenu décent, même lorsque le cours du café est bas. Pour pouvoir aider encore davantage les petites exploitations, nous avons contacté des agriculteurs déjà certifiés mais qui n’avaient pas les moyens d’exploiter seuls leur potentiel.

Bien sûr, la question du goût est, elle aussi, primordiale. Et l’Arabica qui pousse au Pérou est de première qualité. La coopérative COOPARM, avec laquelle nous travaillons au Pérou, est née de l'initiative d'un prêtre local, le père Antonio Rodríguez Arana, qui voulait stopper la mauvaise rémunération des agriculteurs par les acheteurs. Il a donc créé une organisation de petits agriculteurs qui leur permet une position de négociation plus solides. Ensemble, ils ont déjà obtenu la certification biologique et équitable. Cependant, COOPARM ne peut vendre qu'une partie du café en tant que produit certifié biologique et Fairtrade. Une grande partie est en effet vendue comme du café classique, par manque d’acheteurs. La coopérative ne peut pas exploiter son potentiel sans soutien: les agriculteurs ne transforment pas le café assez vite, celui-ci n'est pas traité de manière optimale, et le prix obtenu s’en ressent. De plus, le manque de capacité de séchage entraîne une perte de chiffre d'affaires, et donc moins d'investissements dans la plantation et son entretien. Cela entraîne des pertes de qualité et de quantité. Et c'est exactement sur ces points que nous voulions intervenir.
Quelles sont les similitudes / différences avec l'engagement au Honduras?
Comme au Honduras, les besoins des agriculteurs sont notre priorité absolue au Pérou. Nous apportons notre soutien là où il y en a le plus besoin. Nous sommes en contact étroit avec les agriculteurs et visons un partenariat à long terme, tout comme au Honduras. Les besoins au Honduras et au Pérou ne sont bien sûr pas les mêmes, c'est pourquoi différents projets sont mis en œuvre.
D'autres entreprises de torréfaction de café soutiennent la culture durable depuis de nombreuses années. Pourquoi commencez-vous seulement maintenant?
Nous sommes au Honduras depuis 2016. Notre engagement touche à l'ensemble de la chaîne: des agriculteurs à l’exportateur. Notre approche, c'est d'aider les gens à devenir indépendants. Les quelque 300 producteurs de café impliqués dans un projet d’apprentissage au Honduras apprennent ainsi à améliorer leur culture, mais aussi à commercialiser leur propre café localement. Cela favorise la valeur ajoutée locale. De cette manière, les caféiculteurs obtiennent une meilleure qualité de vie, et surtout leur indépendance. Nous aspirons également à ce succès au Pérou. Nous aidons les agriculteurs péruviens à acheter et à utiliser de l’engrais bio. Ils peuvent ainsi améliorer la fertilité de leur sol tout en luttant contre les nuisibles. Le prix est élevé, mais l’engrais bio est essentiel à une production écologique et à un bon rendement. Grâce à nos préfinancements et à nos contributions pour une grande quantité d’engrais, les coûts (de transport notamment) sont réduits. Les coûts de gestion étant plus faibles, cela permet aux agriculteurs d’augmenter leurs revenus.

Au Pérou, nous finançons également l'achat de systèmes de séchage professionnels. La capacité de séchage est en effet un facteur très important dans la transformation du café. Les conditions climatiques sont particulières, puisque la période de récolte au Pérou tombe pile pendant la saison des pluies. Les grains de café fraîchement dépulpés, fermentés et humides avaient jusqu’à présent toujours été séchés dans les greniers des agriculteurs. Mais, même avec tout le soin et la prudence nécessaires, rien n’équivaut à des systèmes de séchage professionnels. De plus, la capacité des greniers n'est généralement pas suffisante pour pouvoir sécher correctement tous les grains de café pendant la principale saison de récolte. Il est donc compliqué de garantir la qualité optimale des grains de café. Meilleur est le processus de séchage, meilleure est la qualité des grains. Finalement, l'acquisition de systèmes professionnels, mais simples, assure également un revenu plus élevé pour les agriculteurs. En effet, cela permet de vendre davantage de café de qualité.

Notre troisième projet au Pérou consiste à améliorer l'infrastructure des agriculteurs pour la transformation des cerises de café elles-mêmes. La préparation du café est un processus complexe. Il s’agit d'abord de libérer le grain de café bien protégé à l'intérieur de la cerise de café. Pour cela, les deux couches externes de la cerise de café doivent être enlevées: la peau du fruit et la pulpe. Dans un premier temps, les cerises de café fraîchement récoltées sont placées dans le moulin humide pour ce que l'on appelle la mise en pâte. Pour la plupart des caféiculteurs des hauts plateaux du Pérou, à plus de 1300 mètres d'altitude, ce processus est complexe car les machines ne sont pas assez performantes et les infrastructures manquent. Nous avons donc décidé d’investir dans de nouvelles machines de dépulpage. Cela permet aux agriculteurs d’obtenir un café de meilleure qualité, tout en réduisant le besoin de moins de main-d'œuvre.
Le café de votre projet au Pérou est-il également issu de l'agriculture biologique?
Oui, le café est même certifié bio ET Fairtrade.
Quel prix Café Royal paie-t-il aux agriculteurs? Combien l'agriculteur gagne-t-il de plus qu'auparavant?
Les agriculteurs reçoivent CHF 0,50 centimes sous la forme de la prime FT, et CHF 0,50 centimes sont versés à différents projets sociaux sur place. De plus, ils reçoivent le prix minimum FT-Bio (Fairtrade-Bio). Les agriculteurs avec lesquels nous travaillons nous vendent le café bio qu'ils produisent à des prix équitables. Et cela se poursuivra dans les années à venir. Avant, les caféiculteurs ne pouvaient vendre qu'une partie de leur café au prix bio équitable; faute d'acheteurs, ils devaient en vendre une grande partie au prix conventionnel.
Combien d'argent Café Royal a-t-il déjà investi? Et combien d'argent allez-vous investir dans le projet à l'avenir?
La particularité de ce projet est que le consommateur décide en achetant du montant que nous investissons dans des projets sociaux professionnels. Pour chaque achat de café en grains Espresso Pérou, de Crema Pérou, ou de capsules « Pérou Espresso » compatibles Nespresso® * , un montant fixe est investi dans les projets locaux. Et plus le café du Pérou est vendu, plus les agriculteurs bénéficient des prix du commerce équitable. Jusqu'à présent, environ 35 000 USD ont déjà été investis pour démarrer les projets au Pérou. Le montant supplémentaire dépendra du succès des produits péruviens.
Comment vous assurez-vous que les producteurs de café péruviens reçoivent bien la part qui leur est due?
Nous accompagnons le projet de très près et sommes en contact permanent avec les agriculteurs et la coopérative. Le plus important est d'être sur place deux à trois fois par an, et de continuer à parler aux gens de leurs besoins et difficultés. C’est compliqué à l’heure actuelle, à cause du Corona. Mais nous trouvons des solutions ici, et sommes convaincus que nous pourrons bientôt retourner au Pérou. Il est capital pour nous de renforcer la confiance et le partenariat. Nous vérifions toujours sur place que les fonds ont été correctement utilisés et que les agriculteurs en bénéficient. Et dans le même temps, nous discutons d'autres projets et des autres besoins des agriculteurs locaux.
Vous dites que les caféiculteurs bénéficient de prix équitables. Quel pourcentage du profit revient au producteur? Dans quel délai les caféiculteurs sont-ils payés?
La coopérative, et avec elle les agriculteurs, est une entreprise indépendante qui nous vend le café. Les agriculteurs ne sont donc pas employés par nous et nous ne payons aucun salaire. Le café du Pérou est acheté au prix bio équitable. Ce prix est bien supérieur au cours du marché. Il existe également une prime Fairtrade, toujours fixe et disponible pour des projets sociaux. Les agriculteurs sont payés lors de la récolte, dès qu'ils remettent le café à la coopérative.
Vos agriculteurs ont-ils la garantie d’un prix minimum pour une livre de café?
Oui, les agriculteurs reçoivent le prix minimum biologique Fairtrade pour leur café. Grâce à ce prix minimum, ils peuvent couvrir leurs coûts de production. Les agriculteurs bénéficient d’un prix plus élevé que celui du marché, et ont la certitude que le prix ne tombera pas en dessous du prix minimum biologique Fairtrade. Et nous garantissons de continuer dans ce sens avec tous les agriculteurs qui travailleront avec nous dans les prochaines années.
Qu'en est-il de la qualité du café de votre projet au Pérou?
En plus d'une culture durable, nos principaux objectifs sont d’obtenir un café en grain de qualité et au goût unique. Nous sommes convaincus que seul le café cultivé de manière durable possède les qualités que nous souhaitons offrir à nos clients. En tant que torréfacteur suisse premium, nous veillons à l'excellente qualité de notre café - quel que soit son pays d’origine.

Le goût et la qualité ont une grande influence sur le prix de vente du café. Le traitement rapide des cerises de café après la cueillette joue un rôle clé dans la qualité du café. Or, de nombreux agriculteurs péruviens n'ont longtemps pas été en mesure d'assurer une bonne transformation de la cerise, engendrant l’endommagement des grains, et du même coup une baisse des ventes. C’est pourquoi nous avons lancé des projets qui facilitent le traitement de la cerise de café et permettent d'augmenter la qualité et le volume du rendement.

Nous aidons les agriculteurs à acheter et utiliser des engrais organiques (Engrais Guano). Ils peuvent ainsi améliorer la fertilité de leur sol tout luttant contre les nuisibles. Le prix est élevé, mais l’engrais bio est essentiel à une production écologique et à un bon rendement. Grâce à nos préfinancements et à nos contributions pour une grande quantité d’engrais, les coûts (de transport notamment) sont réduits. Les coûts de gestion étant plus faibles, cela permet aux agriculteurs d’augmenter leurs revenus.

Nous finançons également l'achat de systèmes de séchage professionnels. La capacité de séchage est en effet un facteur indispensable à la transformation du café. Les conditions climatiques sont particulières, puisque la période de récolte au Pérou tombe pile pendant la saison des pluies. Les grains de café fraîchement dépulpés, fermentés et humides avaient jusqu’à présent toujours été séchés dans les greniers des agriculteurs. Mais même avec tout le soin et la prudence nécessaires, rien n’équivaut à des systèmes de séchage professionnels. De plus, la capacité des greniers n'est généralement pas suffisante pour pouvoir sécher correctement tous les grains de café pendant la principale saison de récolte. Il est donc compliqué de garantir la qualité optimale des grains de café. Meilleur est le processus de séchage, meilleure est la qualité des grains. Finalement, l'acquisition de systèmes professionnels et simples assure également un revenu plus élevé pour les agriculteurs. En effet, cela permet de vendre davantage de café de qualité, à des prix plus justes.

Notre troisième projet consiste à améliorer l'infrastructure des agriculteurs pour la transformation des cerises de café elles-mêmes. La préparation du café est un processus complexe. Il s’agit d'abord de libérer le grain de café bien protégé à l'intérieur de la cerise de café. Pour cela, les deux couches externes de la cerise de café doivent être enlevées: la peau du fruit et la pulpe. Dans un premier temps, les cerises de café fraîchement récoltées sont placées dans le moulin humide pour ce que l'on appelle la "mise en pâte". Pour la plupart des caféiculteurs des hauts plateaux du Pérou, situés entre 1100 et 1900 mètres d'altitude, ce processus est complexe car les machines ne sont pas assez performantes et les infrastructures manquent. Nous avons donc décidé d’investir dans de nouvelles machines de dépulpage. Cela permet aux agriculteurs d’obtenir un café de meilleure qualité, tout en réduisant le besoin de main-d'œuvre.

Nous sommes complètement transparents sur le prix que nous payons, et nous achetons tout le café.
Pourquoi ne financez-vous pas des projets pour toutes les zones et les types de café que vous vendez?
Pour le moment, nous ne couvrons pas l’ensemble de notre gamme à partir du café produit dans le cadre de nos projets au Honduras et au Pérou. À l'avenir, nous pouvons bien sûr envisager d'inclure d'autres produits dans la gamme. Nous souhaitons, entre autres, poursuivre nos engagements dans d'autres pays. Avec des projets qui améliorent la situation locale à long terme. Notre café du Pérou est d'"Origine Unique". Autrement dit, tous les grains de café de la gamme proviennent de la zone de culture des deux villages avec lesquels nous travaillons.
Pourquoi faites-vous campagne pour que les caféiculteurs puissent vendre eux-mêmes leur récolte dans leur région?
Aider nos caféiculteurs à être indépendants est particulièrement important pour nous. C’est un processus qui prend du temps, mais les petits pas valent souvent plus à long terme que les succès rapides. Nous voulons renforcer durablement l'indépendance des petits exploitants locaux. Vendre leur récolte dans leur propre région est une première grande étape vers plus d’indépendance. Et nous serons à leurs côtés à chaque étape.

Malheureusement, nous n'avons pas pu être sur place comme prévu en 2020. Nous avons dû modifier notre façon de communiquer, qui passe de plus en plus par WhatsApp. Mais cela fonctionne étonnamment bien et nous avons déjà noué de très bonnes relations. Néanmoins, nous souhaitons poursuivre nos projets sur place dans les plus brefs délais.
L'un des objectifs de votre projet est d'augmenter la production de café. Cet objectif est toutefois sous le feu des critiques puisqu’il semble difficile de l’atteindre en restant en harmonie avec la nature et les humains. Qu’en dites-vous?
Notre objectif principal est d'améliorer les conditions de vie des petits exploitants. L'augmentation de la production est importante car elle s’accompagne de revenus plus élevés pour les petits exploitants. Bien sûr, cela ne se fait que dans le cadre des possibilités locales en tenant compte de la nature et des gens qui habitent là-bas. L'objectif est de tirer le meilleur parti de la surface déjà cultivée, c'est-à-dire d'augmenter la productivité et la qualité. Pour ce faire, des agronomes spécialement formés sont sur place. Le respect des limites naturelles est un élément essentiel de nos efforts de développement durable.
Envisagez-vous de monter de nouveaux projets au Pérou, ou dans d'autres pays?
À l'avenir, nous pouvons bien sûr envisager d'inclure de nouveaux produits dans la gamme, et d’avoir donc de nouveaux projets. Pourquoi ne pas, en effet, poursuivre nos engagements dans d'autres pays et améliorer leur situation locale à long terme ? Nous serions heureux de renouveler cette expérience.
Comptez-vous réduire votre engagement au Honduras?
Non, notre engagement au Pérou s’inscrit dans la continuité de nos projets au Honduras, où nous nous efforçons de poursuivre une bonne coopération, et d’élargir les projets locaux.
Le label Fairtrade est-il toujours digne de confiance? Dans le passé, la principale allégation était que les statuts Fairtrade cachaient certaines subtilités économiques concernant notamment l’équilibrage des volumes.
Le sceau Fairtrade garantit des prix minimums aux coopératives de petits exploitants, ainsi qu’une prime destinée aux projets communautaires. Nous garantissons le respect de cette promesse à 100%. Les normes Fairtrade garantissent aussi une organisation structurelle démocratique, la protection de l'environnement, et des conditions de travail sûres. Des contrôles sont régulièrement effectués par FLOCERT. L'efficacité de Fairtrade est également contrôlée par l'Institut ODI (Overseas Development Institute) à Londres. Les faiblesses identifiées sont ensuite améliorées. L'équilibrage des volumes en question concerne le cacao, le sucre, les jus de fruits et le thé, pour lesquels la traçabilité physique n'est pas possible partout, notamment pour des raisons logistiques. Le café, en revanche, peut être retracé physiquement. Cela signifie que le produit et son contenu proviennent à 100% des producteurs Fairtrade. Il n'y a pas de compensation de volume avec le café Fairtrade. Si le produit est dit Fairtrade, alors le café est 100% Fairtrade. L’organisme “Stiftung Warentest” classe le sceau Fairtrade comme très digne de confiance, et nous ne voyons donc aucune raison de ne pas s’y fier. Nous nous assurons également personnellement sur place que les normes Fairtrade sont respectées.
Qu’en est-il de la certification biologique? Aujourd'hui, tout le monde se dit bio, pour pouvoir vendre à des prix encore plus élevés.
Nous vendons des grains de café conformes à la norme biologique de l'UE. Il existe également des audits pour les agriculteurs et pour toutes les personnes impliquées dans la chaîne de production. Ces contrôles garantissent que chaque étape de production répond aux normes biologiques. Les agriculteurs locaux sont donc audités pour le label bio et aussi pour recevoir le label Fairtrade. D'ailleurs, l'appellation "bio" est un terme protégé que tout le monde ne peut pas revendiquer.
L’ensemble des produits péruvienssont-ils créés à partir de grains de café bio et fairtrade?
Oui. Seuls les grains de café certifiés biologiques et équitables sont utilisés pour les produits péruviens. L’ensemble de la gamme de café du Pérou provient des 45 agriculteurs sélectionnés par notre partenaire COOPARM, que nous accompagnons dans divers projets.
Qu'est-ce qui change exactement pour les agriculteurs du Pérou avec cette coopération?
Les agriculteurs bénéficient d'une coopération étroite et à long terme. Nous garantissons l’achat de l'ensemble de leur production pour les prochaines années. Ils bénéficient aussi du prix minimum Fairtrade, ainsi que d'un bonus social garanti pour le café bio et équitable. Enfin, les projets que nous mettons en œuvre avec eux sont adaptés à leurs besoins. Avant cette coopération, les agriculteurs ne savaient pas à qui ils vendraient le café, ni quel prix ils en obtiendraient. Ils peuvent désormais y voir plus clair à long terme et faire des projets.
Quelle est la différence entre la certification Rainforest et Fairtrade?
Les produits agricoles sont certifiés Rainforest selon des normes économiques, sociales et écologiques. Les agriculteurs ont la possibilité d'augmenter leur productivité à moindre coût, la qualité de leurs produits ainsi que leur efficacité tout en respectant les personnes et l'environnement. Ce faisant, les agriculteurs doivent se conformer au code de conduite Rainforest, qui définit des critères sociaux et fixe des exigences de compatibilité environnementale et de gestion efficaces. Ces normes sont conformes à bien des égards aux normes des organisations de labellisation Fairtrade (FLO). Le FLO s'assure que le groupement de producteurs - dans notre cas, la coopérative agricole - fait preuve de transparence, et respecte les normes environnementales et sociales, avant d’obtenir une licence pour utiliser le label Fairtrade. La société de certification FLOCERT vérifie sur place si les producteurs et commerçants se conforment aux normes Fairtrade et répondent bien aux normes sociales, économiques et écologiques. FLOCERT est une société de certification indépendante et une filiale de Fairtrade International. Elle vérifie également si les coopératives reçoivent bien le prix minimum fixé et la prime Fairtrade. Prix minimum, prime Fairtrade et organisation sous forme démocratique (comme une coopérative par exemple) sont les principales caractéristiques de la certification Fairtrade et UTZ.
Où puis-je voir les avancées positives de la coopérative?
Les avancées du projet sont régulièrement relatées sur le site de Café Royal.
Comment Café Royal aide-t-il spécifiquement les agriculteurs locaux?
Jusqu'à présent, en raison de leur situation géographique difficile et isolée, les agriculteurs péruviens n'ont pas été en mesure d'exploiter pleinement leur potentiel. Bien qu'ils aient un très grand savoir-faire et des connaissances pointues, leurs infrastructures ne sont pas suffisantes pour traiter leur café de manière optimale. Qui plus est, les conditions météorologiques difficiles ont souvent conduit à des pertes importantes. C'est notre premier champ d’intervention: nous aidons les agriculteurs à construire des systèmes de séchage. Deux autres projets s’attèlent à leur procurer des dépulpeuses pour traiter le café plus efficacement, ainsi que des engrais organiques. Nous avons donc déjà lancé trois projets qui facilitent le traitement du café et en augmentent ainsi la qualité et le volume. Nous aidons les agriculteurs à acheter et utiliser des engrais organiques (engrais-bio). Ils peuvent ainsi améliorer la fertilité de leur sol tout luttant contre les nuisibles. Le prix est élevé, mais l’engrais bio est essentiel à une production écologique et à un bon rendement. Grâce à nos préfinancements et à nos contributions pour une grande quantité d’engrais, les coûts (de transport notamment) sont réduits. Les coûts de gestion étant plus faibles, cela permet aux agriculteurs d’augmenter leurs revenus.

Nous finançons aussi l'achat de systèmes de séchage professionnels. La capacité de séchage est en effet un facteur très important de la transformation du café. Les conditions climatiques sont particulières, puisque la période de récolte au Pérou tombe pile pendant la saison des pluies. Les grains de café fraîchement dépulpés, fermentés et humides avaient jusqu’à présent toujours été séchés dans les greniers des agriculteurs. Mais, même avec tout le soin et la prudence nécessaires, rien n’équivaut à des systèmes de séchage professionnels. De plus, la capacité des greniers n'est généralement pas suffisante pour pouvoir sécher correctement tous les grains de café pendant la principale saison de récolte. Il est donc compliqué de garantir la qualité optimale des grains de café. Meilleur est le processus de séchage, meilleure est la qualité des grains. Finalement, l'acquisition de systèmes professionnels, mais simples, assure un revenu plus élevé pour les agriculteurs. En effet, cela permet de vendre davantage de café de qualité.

Notre troisième projet consiste à améliorer l'infrastructure des agriculteurs pour la transformation des cerises de café elles-mêmes. La préparation du café est un processus complexe. Il s’agit d'abord de libérer le grain de café bien protégé à l'intérieur de la cerise de café. Pour cela, les deux couches externes de la cerise de café doivent être enlevées: la peau du fruit et la pulpe. Dans un premier temps, les cerises de café fraîchement récoltées sont placées dans le moulin humide pour ce que l'on appelle la mise en pâte. Pour la plupart des caféiculteurs des hauts plateaux du Pérou, à plus de 1300 mètres d'altitude, ce processus est complexe car les machines ne sont pas assez performantes et les infrastructures manquent. Nous avons donc décidé d’investir dans de nouvelles machines de dépulpage. Cela permet aux agriculteurs d’obtenir un café de meilleure qualité, tout en réduisant le besoin de main-d'œuvre.
D’autres engagements sont-ils prévus après le Honduras et le Pérou?
Étant l'un des torréfacteurs de café les plus importants et les plus performants du marché suisse, nous assumons la responsabilité de nos activités commerciales. Soutenir les producteurs de café, cela inclut l'utilisation prudente des ressources telles que l'eau et l'utilisation très prudente des engrais et des pesticides. Si nous prévoyons d'autres initiatives de ce type, nous vous en informerons en temps utile.

Bien entendu, nous pouvons envisager de lancer d'autres projets sur d'autres marchés du café vert, comme la Colombie ou la Tanzanie par exemple.
Que se passe-t-il si la quantité de café est insuffisante pour Café Royal?
Nous travaillons avec un groupe d'environ 40 familles d'agriculteurs. Ceux-ci appartiennent à la coopérative et proviennent de deux hameaux, Shihua Puna et Omia. Si nos besoins augmentent en raison d'une demande accrue de notre café du Pérou, nous pouvons augmenter nos quantités d'achat, car d'autres agriculteurs font également partie de la coopérative. Ces derniers bénéficieraient alors également de notre engagement.
À quoi ressembleront les prochains projets sur place, si toutefois de nouveaux projets sont prévus?
Nous discuterons des prochains projets sur place avec les agriculteurs dès qu'un voyage au Pérou sera à nouveau possible. Pour le moment, nous nous concentrons sur nos 3 projets actuels.
Ces agriculteurs reçoivent-ils également les 0.5 CHF?
Les agriculteurs du Pérou reçoivent les mêmes contributions que les agriculteurs du Honduras sous la forme de projets financés grâce à eux. Pour chaque paquet de 1 kg, 25 centimes sont reversés comme prime Fairtrade, et 25 centimes sont destinés aux projets locaux.
L'emballage des grains de café est-il écologique?
Pour nos emballages, nous utilisons du papier composite revêtu d'aluminium. Afin de bien protéger le produit de l’oxydation, il y a aussi une couche en PET. Ces deux couches garantissent une qualité intacte pendant 18 mois. L'emballage composite en papier pur n'est pas étanche à l'oxygène et ne répond donc pas à nos normes de qualité. Nos emballages peuvent être recyclés (point vert).
Pourquoi proposez-vous du café durable en capsules? N'est-ce pas une contradiction totale?
L'espresso en capsules est particulièrement intéressant pour les amateurs de café dont la consommation individuelle d'espresso ne dépasse pas une ou deux tasses par jour. Le plus grand impact environnemental de la production de café est le café lui-même, c'est pourquoi son dosage est extrêmement important. Les capsules permettent un dosage optimal, sans gaspillage alimentaire. Avec nos capsules espresso compatibles Nespresso® * , nous offrons au consommateur un produit optimal. L'aluminium peut être recyclé à 100% indéfiniment. Le café durable en capsule n'est donc pas une contradiction de notre point de vue.
Pourquoi utilisez-vous des capsules d'espresso en aluminium, au lieu de capsules biologiques plus respectueuses de l'environnement?
Notre objectif est de garantir la qualité. Le matériau aluminium garantit une excellente protection contre l'air, l'humidité et la lumière, et préserve ainsi la qualité de nos cafés premium. La fraîcheur et le goût sont protégés de manière optimale et ne se développent que dans la tasse. L’onctuosité et les arômes du café demeurent intactes. De plus, les capsules en aluminium offrent une parfaite compatibilité avec le système Nespresso® * . Enfin, les capsules peuvent être recyclées, soit directement chez Migros, soit par la Poste, l'aluminium étant 100% recyclable. Il faut d'ailleurs relativement peu de matière pour créer une capsule en aluminium (environ 1 g). À titre de comparaison: les capsules fabriquées à partir de matériaux compostables nécessitent - selon la conception - environ 2 à 4 fois plus de matériaux (soit environ 2 à 4 g) qu'une capsule en aluminium. En effet l'aluminium ne représente que 10% du poids de la capsule de café (90% de café, 10% d'aluminium).

Enfin, bien sûr, Café Royal s’intéresse à l’éventuelle future utilisation de matières compostables.
Pourquoi le café du Pérou est-il plus cher que le café du Honduras?
Parce qu'en plus d’avoir la certification Fairtrade, il est également certifié bio.
Quel est le prix de détail recommandé pour ces nouveaux produits?
Nous sommes au-dessus du prix du Honduras en raison de la certification Fairtrade et biologique.
En quoi ce café est-il durable?
Parce que nous fournissons un soutien à long terme aux producteurs et que ce café continuera d’exister dans les années à venir.
Quel goût a ce café?
Ce café en provenance du Pérou sera disponible en deux variétés différentes:

Crema: une crème harmonieuse longue tenue avec des notes de baies sauvages, de muscade et de vanille.
Espresso: un espresso élégant avec un arôme de cacao et des notes d'amandes grillées.
Où puis-je acheter du café dans ma région / mon pays?
Le café Impact Pérou sera disponible dans certaines filiales Migros, chez Galaxus et sur la boutique en ligne Café Royal.
Comment la pandémie affecte-t-elle votre travail?
Malheureusement, nous n'avons pas pu nous rendre au Pérou comme prévu en 2020 et avons donc dû revoir nos moyens de communication, qui se fait de plus en plus en plus via WhatsApp. Mais cela fonctionne étonnamment bien et nous avons déjà noué de très bons contacts. Toutefois, nous souhaitons bien entendu faire avancer nos projets sur place dans les plus brefs délais.